Nouvelle touche de féminité à la tête de la structure associative de l’Yonne. Aux côtés de l’inamovible directrice, Isabelle JOAQUINA, Claire BUCLET-DUCHET officiera en qualité de présidente après l’adoubement unanime du conseil d’administration, composé pour l’essentiel de représentants masculins !

 

AUXERRE : Une page se tourne au sein de la sphère décisionnelle de RENOUER 89. Une page ? Plutôt un ouvrage abondamment garni de feuillets bien remplis tant l’ancien président Roger KAOUA avait su marquer de sa présence l’organisme bien connu des Icaunais.

Lundi en fin d’après-midi, le conseil d’administration de l’association positionnée dans le domaine de l’insertion a accordé ses voix et son entière confiance à une candidate qui briguait la fonction suprême : Claire BUCLET-DUCHET, figure connue et reconnue du paysage associatif de notre territoire.  Un conseil d’administration 100 % masculin qui n’aura donc pas hésité à placer sur une orbite l’une des leurs.

Formant un binôme que l’on suppose déjà efficace sur le papier, avec la directrice Isabelle JOAQUINA, Claire BUCLET-DUCHET fera sans doute valoir sa très riche expérience des relations humaines et de sa connaissance accrue du terrain et de son employabilité pour gouverner le navire RENOUER 89 à bon port. Celui de la réussite dans les nombreuses missions qui lui incombe.

 

 

Les résultats obtenus en 2020, malgré la complexité de la conjoncture, sont éloquents pour l’association dont le siège social est à Auxerre.

75 200 heures de travail, assurées par 440 salariés, ont été effectuées dans le sérail départemental et 55 autres salariés ont été accompagnés en chantier de maraîchage bio et espaces verts. Quant au taux de sortie vers l’emploi, il s’élève à 74 % de manière globale.

Précisons que RENOUER 89 met à disposition du personnel sur l’Auxerrois, le Chablisien, le Coulangeois, la Puisaye-Forterre et le Tonnerrois. Un chantier maraichage biologique est assuré dans le Migennois. Enfin, RENOUER 89 intervient sur des chantiers d’entretien d’espaces verts (Auxerrois, Chablisien, Florentinois, Jovinien, Migennois).

 

Thierry BRET

 

 

 

banniere article client arts de vivre

 

 

Le Conseil départemental de l’Yonne poursuit peu à peu la rénovation des collèges dont il assure la gestion. Réhabilité en 2014, le collège Claude-Debussy dévoilait aux élus un restaurant scolaire, entièrement rénové, dont la surface a quasiment doublé. Afin d’optimiser l’accueil des élèves au moment des repas…

 

VILLENEUVE-LA-GUYARD : Entièrement financés par le Conseil départemental à hauteur de trois millions d’euros, les travaux du restaurant scolaire du collège Claude-Debussy ont pris fin en octobre 2020.

Un chantier très attendu depuis de nombreuses années par le personnel puisque cet espace, construit en même temps que l’ensemble de l’établissement en 1991, était vétuste et inadapté à l’activité de restauration depuis un moment.

Le réfectoire d’origine a été refait et mis aux normes à 100 %. Il présentait aussi des problèmes d’isolation et de forte résonnance, en raison d’une hauteur sous plafond très élevée, abaissée grâce à la pose de faux-plafonds.

Le projet a même prévu une touche ergonomique pour les agents. Le mobilier, à la fois plus esthétique, pratique et confortable, est plus léger afin que ces derniers puissent les manipuler plus facilement au moment de l’entretien de la salle.

L’ajout d’une extension d’environ cent mètres carrés a permis de pallier au manque de place. En effet, prévu à l’origine pour 250 demi-pensionnaires, le restaurant scolaire en accueille plus de 400 (420 en 2021) depuis plusieurs années, sur 545 élèves au total.

« Avant ce n’était pas une salle qui était optimale pour les agents. Là, on travaille en pleine lumière » confie la gestionnaire du collège. « Tout a été repensé. Normalement, on ne peut qu’être bien ».

 

 

La nouvelle cuisine fait le bonheur du chef…

 

Chef cuisinier du collège depuis quatre ans, après onze années en tant que second, Bruno QUARTON se réjouit de bénéficier d’un espace refait également, plus grand et mieux aménagé.

D’autant que ce chef est un adepte du « fait maison ». Il fabrique lui-même les sauces, les soupes, les trois quarts des pâtisseries et des entrées chaudes. Il privilégie de plus en plus les circuits-courts et les produits frais, bios de préférence.

Tout le matériel, appareils et accessoires de cuisine, a été remplacé. La cuisine du collège possède donc « une préparation chaude, une préparation froide et une légumerie aux dimensions plus que correcte » précise Bruno QUARTON.

Les règles d’hygiène peuvent être enfin respectées à la lettre, notamment par l’aménagement de quatre chambres froides.

« Auparavant, je disposais d’une seule chambre froide où se mélangeaient les légumes terreux, la viande, les yaourts… ».

Alors que ces aliments doivent normalement être conservés à des températures différentes et donc séparés.

De plus, les agents affectés à cette activité possèdent désormais leur propre vestiaire. Alors qu’auparavant, tous les personnels d’entretien et de cuisine utilisaient le même.

 

Floriane BOIVIN

 

 

banniere article client arts de vivre

Il y a de la puissance et du mouvement dans ses œuvres. Des visages à peine esquissés qui ne sont pas sans rappeler la célébrissime pièce de MUNCH, « Le Cri ». Artiste complet, scénariste et écrivain, Patrick MOSCONI a déposé quelques toiles sur les cimaises de la demeure monacale de Colette BECHET. S’en imprégner durant les Journées du patrimoine est une obligation !

 

CRAVANT : On connaissait l’auteur et sa vingtaine d’ouvrages publiés entre le roman noir et les policiers. On le savait scénariste ; le voilà spécialiste des cimaises : Patrick MOSCONI déploie tous ses talents picturaux en présentant une dizaine de toiles au Donjon de Cravant chez l’amie des arts et muse de bon nombre de créateurs, l’éternelle Colette BECHET, âgée de 87 ans.

A l’occasion des Journées européennes du Patrimoine, et même au-delà, il est possible de les admirer dans l’une des salles de cet édifice chargé d’histoire trônant au beau milieu du village.

 

 

On sera surpris de la ressemblance presque frappante avec le travail du norvégien Edvard MUNCH, dont le célèbre tableau, « Le Cri », est devenu une référence iconique de l’art pictural aux quatre coins du globe.

Les portraits de ces visages, supposés féminins, ne manqueront pas d’interpeller les esthètes en la matière et ils sont légion sur notre territoire.

Comme un plaisir ne vient jamais seul, notons la présence d’une seconde artiste lors de ce rendez-vous : Jacqueline BERNARD.

Pastels, huiles, aquarelles, en empruntant les chemins de l’abstrait et du portrait, l’artiste représente ses proches, entre autres, en y ciselant d’excellentes poésies. On ne s’en lasse pas.

 

 

En savoir plus :

Double exposition au Donjon de Cravant

Jusqu’à fin septembre.

 

Thierry BRET

 

 

 

banniere article client arts de vivre

 

Halte aux détritus de toute origine jetés négligemment çà et là sur les espaces verts de l’agglomération ! Qui plus est aux abords de l’Yonne et du parc Roscoff où parfois les découvertes en matière de déchets sont pour le moins surprenantes. Citoyens dans l’âme avant tout, les membres de la JCE ont décidé de relever le challenge et de rendre le site plus propre…

 

AUXERRE : Elles ne devraient pas chômer les équipes de ramassage de détritus en tout genre qui seront collectés aux abords de l’Yonne, près du parc Roscoff et du port de plaisance, ce samedi.

Pour clôturer la période estivale avec panache, les adhérents du mouvement citoyen reconduisent localement la quatrième édition du World Clean Up Day. Un rendez-vous international très mobilisateur qui tente de rendre la planète un peu plus propre, en la débarrassant de ses scories aux origines humaines.

Munis de gants et de pics leur permettant de prélever les détritus, les jeunes gens auront sans doute de quoi s’occuper sous les chauds rayons de soleil leur donnant courage et volonté.

Au-delà de cette collecte, différentes animations ponctueront cette journée. Dont voici le programme dans le détail.

 

 

En savoir plus :

 

Le village pédagogique ouvre ses portes de 10h jusqu'à 17h. Avec la sensibilisation aux gestes écoresponsables, la découverte de la vente en vrac, des ateliers créatifs, la fabrication de dentifrice (atelier avec participation), la récupération de tissus, éco-vannerie, jeux, quizz avec lots à gagner au stand de la Jeune Chambre Economique, un réparateur de vélos pour des diagnostics et des mini réparations, le REPAIR Café pour ramener tous les objets cassés...

Sans oublier la restauration avec « Chez Sido » sa gamme de bowls en contenants réutilisables. Et un spectacle de magie au service de l'écologie pour petits et grands à 16 heures avec le Professeur TRITOU.

 

Thierry BRET

 

 

 

banniere article client arts de vivre

Entre l’AJ Auxerre, DOMANYS et ACADOMIA, la relation vire au beau fixe ! Et ce n’est pas le renouvellement de partenariat, entériné en ce début de semaine qui apportera une ombre au tableau, bien au contraire ! Les responsables des trois entités ont apposé leurs paraphes au bas d’un document liant les trois partenaires pour de nouvelles aventures pour cette saison 2021/2022…

 

AUXERRE : C’est en présence du président du Conseil départemental de l’Yonne, et accessoirement président de DOMANYS, Patrick GENDRAUD que s’est déroulée la cérémonie protocolaire de la reconduction de partenariat entre trois acteurs clés du paysage icaunais : l’AJA, DOMANYS et ACADOMIA.

Une convention tripartie débutée en 2018 permettant aux enfants des locataires du bailleur social qui assure la gestion de plus de 9 000 logements sur le territoire de bénéficier d’un accès gratuit à la plateforme en ligne « SCHOOLMOUV », gérée par le spécialiste des cours particuliers et du soutien scolaire, ACADOMIA.

Une plateforme accessible gratuitement pour tous les élèves scolarisés depuis le niveau du cours préparatoire à la terminale.

Les vertus de cet outil sont multiples. Non seulement, les jeunes peuvent suivre des cours en s’entraînant à l’aide d’exercices selon leur niveau de classe mais en outre le partenariat leur donne accès à des vidéos pédagogiques adaptés à leurs programmes.

Cerise sur le gâteau : les plus assidus de ces jeunes gens peuvent même profiter de places gracieuses disponibles pour assister à des rencontres de football de Ligue 2 disputées au stade Abbé Deschamps.

Voire si le cœur leur en dit de participer à des stages de football dispensés avec des formateurs de l’AJ Auxerre. Un partenariat pédagogique et distractif gagnant/gagnant pour toute cette frange de la jeunesse auxerroise…

 

Thierry BRET

 

banniere article client arts de vivre

 

Page 1 sur 121

Articles

Bannière droite accueil