Le collectif « Stop Panhard » se prononce contre la construction d’un entrepôt logistique de plus de 40 ha…

 « Le collectif « Stop Panhard » s’exprimait en direct sur le projet de construction d’un parc logistique pour un géant du e-commerce, ce 20 mai devant la mairie de Sens. Une partie du terrain, situé dans la zone des Vauguillettes, se destine à accueillir le projet d’entrepôt mené par la société Panhard… ». « Le collectif « Stop Panhard » s’exprimait en direct sur le projet de construction d’un parc logistique pour un géant du e-commerce, ce 20 mai devant la mairie de Sens. Une partie du terrain, situé dans la zone des Vauguillettes, se destine à accueillir le projet d’entrepôt mené par la société Panhard… ». Crédit Photos : Floriane BOIVIN.

Les membres du collectif « Stop Panhard », des citoyens, syndicats et associations (ADENY, Le Ruban Vert, Sens-Ecologie et Solidarité) se sont exprimés devant l’hôtel de ville le 20 mai 2021, au dernier jour de l’enquête publique menée dans le cadre de la construction d’un parc logistique. Il serait dédié au développement du e-commerce...

 

SENS : Après une forte mobilisation à la mi-avril qui avait réuni près de trois cents personnes au rond-point des Droits de l’Homme, le collectif « Stop Panhard » poursuit sa lutte contre le projet d’implantation d’un entrepôt par la société Panhard Développement dans la zone des Vauguillettes.

Incitation à la surconsommation, pollution des sols, destruction du patrimoine naturel et rural du Sénonais, recul de l’activité agricole, etc. : ce collectif ne manque pas d’arguments pour contrecarrer ceux de la municipalité qui mise tout sur la création d’emploi. Un projet ambitieux de plus de 150 000 mètres carrés de bâtiments qui contraste, somme toute, avec la volonté affichée de la collectivité de lutter contre la pollution et la défense de l’environnement.

Elle s’apprête d’ailleurs à procéder à la signature du CRTE (Contrat de relance et de transition écologique) prévu dans le cadre du plan de relance, en présence de la préfecture de l'Yonne, des vice-présidents de conseil départemental et régional ainsi que des maires des 27 communes de la CAGS (Communauté d’agglomération du Grand Sénonais). 

 

 

« Ce projet nous parait démesuré et disproportionné avec la ville de Sens »...

 

Le collectif a réaffirmé avec force et détermination son hostilité à ce projet d’environ 40 hectares de terrain d’assise auprès de la population, en direct sur Facebook. Ils ont ensuite rencontré l’enquêteur et lui ont remis des pétitions appelant à l’abandon de ce projet. Une pétition qui réunit près de 4 000 signatures.

Le collectif a également recueilli les témoignages des habitants qui ont participé à cette enquête publique. Beaucoup souhaitent que ce projet soit retiré et estiment qu’il va « à l’encontre de ce que nous voulons pour notre vie, notre avenir, celui de nos enfants et des générations futures ».

 

Floriane BOIVIN

 

 

Articles

Bannière droite accueil