Marie-Guite DUFAY retrouve la présidence de la Région jusqu’en mars 2028 : pas de surprise mais de l’émotion !

« Ce ne sont pas les surprises qui étaient au rendez-vous de ce troisième tour de scrutin au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté mais l’émotion qui a submergé la présidente sortante Marie-Guite DUFAY reconduite dans ses fonctions… ». « Ce ne sont pas les surprises qui étaient au rendez-vous de ce troisième tour de scrutin au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté mais l’émotion qui a submergé la présidente sortante Marie-Guite DUFAY reconduite dans ses fonctions… ». Crédit Photos : Thierry BRET.

Un air de rentrée a soufflé bien avant l’heure dans l’hémicycle du Conseil régional ce vendredi après-midi. Les « élèves », aussi studieux qu’ils puissent le paraître avant que ne soit donné le coup d’envoi de la séance officielle aux alentours de 15 heures, n’étaient autres que les nouveaux élus de cette assemblée, forte de sa centaine de composantes. Premier devoir à accomplir pour l’assistance : élire parmi trois candidatures le nouveau président.     

 

DIJON (Côte d’Or) : Ultime travail de fin de saison ou prémices d’une rentrée démarrant plutôt que prévu ? L’image renvoyée par cet hémicycle, abondamment garni dans ses travées, en ce vendredi 02 juillet faisait incliner la balance pour la seconde hypothèse. Avant que ne survienne la très attendue période estivale, il restait un dernier acte à graver dans le marbre pour les élus du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté après deux tours de scrutin : désigner par un vote à bulletin secret celle ou celui qui allait en prendre les rênes sous cette nouvelle mandature.

 

 

 

Une fois l’appel nominatif de chacun des cent pensionnaires de la « grande maison » effectué, ce qui permettait d’identifier et de repérer qui était bel et bien présents en ce jour de vote capital, les deux élues en charge du processus électoral procédèrent à l’enregistrement des candidatures.

Pour l’anecdote, la mission incomba à la doyenne de l’assemblée, la communiste Jacqueline BRAMANT, élue de Saône-et-Loire, associée (ce sera sans aucun doute la seule et unique fois ces six prochaines années à la plus jeune des élues, la représentante du Rassemblement National Mélanie FORTIER, de Côte d’Or !).

 

 

 

Observant le protocole à la lettre, les prétendants au poste de président furent connus par la voix du porte-parole de leurs groupes. Sans surprise, on retrouvait trois des quatre ténors de cette élection 2021 en piste, soit la sortante du Parti socialiste Marie-Guite DUFAY, le Républicain Gilles PLATRET et le leader du Rassemblement National, Julien ODOUL. Seul Denis THURIOT (LREM) manquait à l’appel en ne se portant pas candidat au perchoir.

Cette absence de l’édile de Nevers dans la course augure-t-il déjà d’une certaine manière d’appréhender le positionnement des élus de la majorité présidentielle ? Entre alliance et complaisance, voire rejet selon les dossiers à traiter ? L’avenir nous le dira.

 

 

Le plein des voix pour Marie-Guite DUFAY avec 57 votes favorables…

 

Une fois connu le nom de tous les acteurs de ce dernier round, l’acte III de ces régionales pouvait enfin débuter. Un à un, répondant à l’appel de l’ordre alphabétique, les conseillers régionaux quittèrent leur siège afin de déposer dans l’urne de plexiglas la précieuse enveloppe. Contenant soit l’un des trois noms, soit rien du tout !

Le long processus s’éternisa près de quarante-cinq minutes, durant lesquelles l’on papotait dans les travées, les médias mitraillèrent les élus les plus représentatifs accomplissant leurs gestes devant l’urne, les caméras immortalisaient ces instants qui ne pouvaient qu’accoucher sur une vérité connue de chacun : la réélection de la présidente sortante.

Mathématiquement, il fallait 51 voix dès le premier tour de scrutin pour asseoir confortablement l’élue de Franche-Comté dans son fauteuil de présidente. Marie-Guite DUFAY en obtint 57 ! Un chiffre qui ne dénotait pas avec celui du nombre de représentants de sa nouvelle majorité, unissant les forces de gauche, socialistes, écologistes, radicaux et communistes.

 

 

Son dauphin n’est autre que le patron du RN régional, Julien ODOUL. Il a fait le plein des voix parmi ses partisans avec 18 bulletins acquis à sa cause. Le maire de Chalon-sur-Saône Gilles PLATRET termine bon dernier avec un total de 16 voix alors que son groupe en recense dix-huit ! Ces deux voix manquantes se sont traduites en bulletins nuls à la suite d’une erreur de vote. Les sept élus de LREM se sont prononcés en optant pour le vote blanc.

Précisons que 66 nouveaux élus ont fait leur apparition dans l’hémicycle et ont goûté aux joies de l’installation avec ces retrouvailles en présentiel.

Outre le vote du nouvel exécutif avec la désignation des quinze vice-présidents et de la commission permanente, l’assemblée régionale a prévu de nommer les conseillers délégués lors de la prochaine assemblée plénière le vendredi 23 juillet à Dijon. Une nouvelle étape qui favorisera la mise en route définitive de cette structure aux multiples appétences…

 

 

 

 

Les 15 vice-présidentes et vice-présidents

  • Michel Neugnot, 1er vice-président en charge des mobilités, des transports scolaires, de l’intermodalité et des infrastructures
  • Laëtitia Martinez, 2ème vice-présidente en charge de l’enseignement supérieur, la recherche, l’égalité réelle et la laïcité
  • Nicolas Soret, 3ème vice-président en charge des finances, du développement économique, de l’économie sociale et solidaire et de l’emploi
  • Sandra Iannicelli, 4ème vice-présidente en charge des formations sanitaires et sociales et de l’accompagnement des personnes handicapées
  • Patrick Molinoz,5ème vice-président en charge des transitions numériques, de l’innovation, des politiques européennes, des actions internationales et de l’export
  • Océane Charret-Godard, 6ème vice-présidente en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage et de l’orientation
  • Éric Houlley, 7ème vice-président en charge de la cohésion territoriale, de la politique de la ville, des ruralités, des parcs naturels et des contrats de plan (CPER, CPIER)
  • Isabelle Liron, 8ème vice-présidente en charge de la formation professionnelle des demandeurs d’emploi, des mutations économiques et du dialogue social territorial
  • Patrick Ayache, 9ème vice-président en charge du tourisme et de l’attractivité de la région
  • Stéphanie Modde, 10ème vice-présidente en charge de la transition écologique : énergie, biodiversité, alimentation, économie circulaire, eau
  • Willy Bourgeois,11ème vice-président en charge du sport et de la communication de la collectivité
  • Sarah Persil, 12ème vice-présidente en charge de la jeunesse, de la vie associative, de la citoyenneté et de la démocratie participative
  • Christian Morel, 13ème vice-président en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire
  • Nathalie Leblanc, 14ème vice-présidente en charge de la culture et du patrimoine
  • Hicham Boujlilat, 15ème vice-président en charge des ressources humaines, de l’évaluation des politiques publiques, médiateur régional

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil