Le couperet révolutionnaire s’abat sur les festivités à APPOIGNY : le programme du 14 juillet déplacé au 17…

« Pas de festivités ni de feu d’artifice ce mardi 13 juillet au soir dans la commune d’Appoigny. Ainsi en a décidé le maire Magloire SIOPATHIS. La faute en incombe à la pluie et aux orages. Le public devra patienter jusqu’au samedi 17 juillet pour pouvoir s’amuser. Enfin… ». « Pas de festivités ni de feu d’artifice ce mardi 13 juillet au soir dans la commune d’Appoigny. Ainsi en a décidé le maire Magloire SIOPATHIS. La faute en incombe à la pluie et aux orages. Le public devra patienter jusqu’au samedi 17 juillet pour pouvoir s’amuser. Enfin… ». Crédits Photos : Thierry BRET.

Oublié le dress code aux références tricolores ! Exit la magnificence du show lumineux sur la façade de la collégiale dès la nuit tombée ! Le couperet révolutionnaire s’est abattu sur la fête nationale telle qu’elle devait être organisée ce mardi 13 juillet au soir dans la localité de la périphérie d’Auxerre. La faute en incombe à…la météo !

 

APPOIGNY : Pour une fois, la COVID n’est pas dans la ligne de mire des organisateurs devant décaler une manifestation ! Cela change quelque peu la donne et fait du bien au moral. Non, c’est au tour de Dame Météo de jouer les trouble-fêtes en cette veille de célébration nationale, avec son lot de nuages arrogants et de pluies abondantes à satisfaire les escargots qui n’en demandaient pas tant !

Victimes logiques de cette pluviométrie surprenante pour la période : les célébrations du 14 juillet, synonymes de feux d’artifice, voire plus exceptionnellement de bals populaires en raison des circonstances sanitaires que l’on connaît.

L’édile de la localité périphérique d’Auxerre Magloire SIOPATHIS et son conseil municipal auront donc tranché en ce qui concerne le rendez-vous festif proposé initialement ce mardi 13 juillet en début de soirée : c’est non !

Le feu d’artifice et tout le programme qui l’accompagnait ont donc été remisés à une date ultérieure. Mais pas aux calendes grecques, pour autant. La municipalité a décidé de réitérer les festivités dès ce samedi 17 juillet, en appliquant la copie conforme de ce qui était prévue le 13 juillet.

Donc, il faudra ronger son frein et s’armer de patience en attendant ces réjouissances. En croisant les doigts pour qu’une vague orageuse, du fait du retour de la chaleur, ne vienne pas humidifier les pétards et mouiller les danseurs !

 

Thierry BRET

 

 

Articles

Bannière droite accueil